Pâte à tartiner maison chocolat-praliné façon Nutella®

55

pate a tartiner chocolat noisettes maison michalak

Avec l’annonce de la pénurie de noisettes qui menaçait Nutella il y a encore quelques semaines, je me suis dit qu’il serait peut-être temps de faire mes provisions pour l’hiver. Une bonne raison pour arrêter le Nutella et passer à une pâte à tartiner plus saine et tout aussi savoureuse ! Des recettes de pâtes à tartiner, j’en ai déjà essayé plusieurs, des faciles, des plus compliquées, avec du chocolat noir, ou au lait, mais celle que je préfère c’est vraiment celle-ci. Elle est en grande partie inspirée de la recette de pâte à tartiner de Christophe Michalak et je trouve que le goût se rapproche vraiment du Nutella. Une fois que vous l’aurez goûtée je suis certaine que vous ne pourrez plus vous en passer. Pour la préparer j’ai préparé mon praliné maison selon la recette de Philippe Conticini , ma pâte de noisettes et j’y ai simplement ajouté du chocolat au lait et quelques autres ingrédients. Une recette un peu longue, pour une fois, mais qui vaut vraiment le coup d’être essayée et qui peut être préparée en 5 minutes si vous achetez votre praliné et purée de noisettes dans le commerce. Attention, avant de lire la suite, assurez-vous d’être assez fort pour résister à l’envie d’engloutir le pot…

Ingrédients pour un pot de pâte à tartiner :

– 80 g de praliné maison (ou de bon praliné du commerce)
– 80 g de purée de noisettes (ou d’amandes) blanche nature maison (ou du commerce)
– 60 g de sucre glace
– 3 cuillères à café bombées de lait en poudre
– 1 cuillère à café de cacao en poudre non sucré
– 2 cuillères à café d’huile de noix coco (ou de végétaline fondue)
– Une pincée de sel
– 60 g de très bon chocolat au lait (Jivara de Valrhona pour moi)

Note : la qualité des ingrédients est essentielle pour cette recette, ne prenez pas un chocolat au lait classique si possible, de même pour le praliné, si vous l’achetez, rendez-vous chez votre meilleur chocolatier, vous verrez que cela fait toute la différence !

nutella maison tartiner chocolat noisettes

Préparation :

Faites fondre le chocolat au lait au bain-marie avec l’huile de noix de coco (ou la végétaline).
Lorsque le chocolat commence à fondre, remuez avec une cuillère en bois jusqu’à ce que la consistance soit homogène. Retirez du feu.

nutella maison michalak

Dans un récipient, mélangez le praliné, la purée de noisettes, le sucre glace, le sel, le cacao en poudre et le lait en poudre, jusqu’à ce que la consistance soit lisse et homogène. Rajoutez le chocolat fondu et mélangez à nouveau.

pate a tartiner maison michalak

Transvasez dans un pot et conservez à température ambiante.
La pâte à tartiner ne contenant que très peu d’huile, elle va durcir. Si vous souhaitez la rendre plus liquide rajoutez un peu d’huile, ou faites-la chauffer quelques secondes au micro-ondes avant utilisation.

Etalez-la sur une tartine et dévorez !

Et n’oubliez pas, vous avez peut-être remarqué le logo en haut à gauche du blog, on participe au Golden Blog Awards cette année, vous pouvez voter pour nous une fois par jour si le blog vous plaît :-)

55 Commentaires

  1. […] Partager la publication "Pâte à tartiner maison chocolat-praliné façon Nutella®" FacebookTwitterGoogle+E-mail Vous aimerez peut-êtreEclairs au praliné et noisettes caramélisées façon Paris-BrestReese’s ® maison : bouchées au chocolat et beurre de cacahuèteLe praliné maison de Philippe ConticiniBeurre de cacahuète crunchy maisonSauce … Lire la suite →  […]

    • Merci Sandrine, avec du pain c’est très bon, mais dans un dessert c’est encore mieux, tout à fait d’accord, d’ailleurs c’est ce que j’ai fait ce week-end hihihi ;-)

  2. Cette idée me trotte dans la tête depuis pas mal de temps surtout avec toute l’huile de palme que contient le nutella mais bref en dehors de ça je suis une inconditionnelle de cette pâte à tartiner :)
    Super recette et les photos sont tooops!!!
    Bisous les filles

  3. Je n’ai jamais essayée. Pour moi le nutella c’est sacré et plus encore pour mon chéri qui mange un pot d’1kg tout les mois à peu près. Il est bien rare que j’ai le temps de mettre le nez dedans. J’adore ça mais en mange peu !!! Même si j’aimerais tester une telle recette pas sur que mon homme me laisse faire ^^.
    Et pour cette pénurie de noisette, je n’en ai pas entendu parler. Merci à toi de nous tenir au courant.

  4. Quelle tuerie cette pâte à tartiner !!! Je fonds complètement !!!
    Si cela te dis j’organise un petit concours sur mon blog avec de chouettes cadeaux je serais ravie que tu participes ;)
    Belle soirée
    Mélanie

  5. Ohhhh lalaaaaaa!!!!non non et non, je ne dois pas avoir ce pot chez moi!!!!!!Vous vous rendez compte de cette tuerie?!! Impossible de ne prendre qu’une cuillère!! (oui parce que moi je mange à la cuillère hein bien entendu, gourmande comme je suis…

  6. Oh la la, je viens de lire ton article, donc évidemment je n’ai qu’une envie, celle de tremper une cuillère dans du Nutella… et ma fille a fini le pot le week-end dernier !!! Je crois que je n’ai plus qu’une seule solution, c’est de tester ta recette ;-)

    • Bonjour Elodie, cela doit devenir une pâte un peu liquide et huileuse, pas de la poudre, il faut continuer à mixer une fois que cela s’est transformé en poudre !

      • parfait merci !

        oui je sais mais certaine recette de pâte à tartiner demande que le pralin soit en poudre donc je voulais juste m’assurer s’il fallait qu’il le soit ici aussi mais en pâte alors c’est parfait ! je m’y met en rentrant du boulot ! merci :)

    • Bonjour, elle est aussi faisable sans huile, il suffit de la réchauffer très légèrement au micro-ondes pour qu’elle soit plus liquide au moment de la consommer (si elle a durci un peu). Je n’ai jamais testé avec de l’huile de tournesol mais j’ai peur que le goût soit un peu altéré avec cette huile, il vaudrait mieux choisir une huile neutre.

    • Bonjour, je l’ai justement refaite pas plus tard qu’hier :-) Elle se conserve à température ambiante voire au chaud car elle durcit dès que la température est un peu basse. Elle ne contient aucun ingrédient se périmant facilement donc des mois, comme le Nutella !

  7. Bonjour :) Merci pour cette recette qui me fait abandonner définitivement le nutella (j’y pensais depuis un moment sans avoir sauté le pas…). Ayant un peu la flemme, j’ai mis de la poudre de noisettes au lieu de la purée, ça donne un côté crunchy absolument délicieux ! J’ai aussi utilisé du Valrhona (ça reste le mieux pour cuisiner) mais un reste de caramelia.
    Le défaut majeur de cette recette : c’est encore plus addictif que le nutella ! :p

    • Bonjour, merci pour le retour, vraiment contente que cela t’ait plu ! J’en suis complètement addict de mon côté, heureusement que ça prend du temps de tout faire maison sinon je crois que je ne me nourrirais que de ça ;-)
      Bonne journée !

  8. […] La chandeleur est pour bientôt ! Certains ont déjà leur recette fétiche à laquelle ils ne dérogent jamais. C’est vrai, pourquoi changer lorsqu’on a déjà la recette parfaite ? J’ai fait partie de ce clan pendant de longues années, mais tenir le blog m’a poussée à me renouveler sans cesse et à expérimenter de nouvelles choses, et je dois dire que ça a vraiment été bénéfique pour moi, car sans ça, je n’aurais jamais découvert des recettes encore meilleures que mes recettes fétiches ! C’est le cas de mes crêpes au lait ribot incroyablement moelleuses que j’avais découvertes dans le livre Quand Cathy Cuisine, et plus récemment de la recette d’aujourd’hui : des crêpes dénichées chez Anne de Papilles et Pupilles et tirées du livre La cuisine familiale et pratique de Pellaprat, Le grand avantage de cette nouvelle recette de crêpes est que la pâte n’a pas besoin de repos et que leur consistance est incroyablement parfaite : moelleuses à souhait, pas cassantes et excellentes. Un gros plus pour ceux qui, comme moi, détestent attendre et qui aiment pouvoir improviser des crêpes à la dernière minute ! Et comme ce qui importe le plus avec les crêpes c’est la garniture, je vous donne en fin d’article quelques idées pour pouvoir étaler ce que bon vous semble sur vos crêpes ! Pour celles-ci j’ai craqué sur la confiture cerise griotte de la Mère Poulard et pour ma pâte à tartiner chouchou inspirée de Christophe Michalak […]

  9. Bonjour !
    Le goût est vraiment top, par contre… même en utilisant une huile neutre qui ne solidifie pas comme la coco, et en gardant le pot à température ambiante, la texture est assez solide quand même… j’espère trouver un moyen de rendre la pâte plus fluide, peut-être en rajoutant de l’huile?

    • Merci pour ton retour, je suis ravie qu’elle te plaise ! J’en ai moi-même refait plusieurs pots hier, je l’adore :-)
      Et oui tu as raison, selon la témpérature chez toi, cela sera plus ou moins liquide, les températures basses font figer le chocolat. Seule solution, rajouter de l’huile. Il ne faut pas oublier que dans les pâtes à tartiner du commerce, la proportion d’huile est énorme, et c’est cela qui leur donne une texture fluide.
      Personnellement je préfère la réchauffer quelques secondes au micro-ondes ou bain marie plutôt que d’y incorporer plus d’huile, comme ça on garde le bénéfice du fait maison et pas trop gras, on peut donc en manger plus :-)

    • Bonjour,
      Alors non surtout pas car la pâte à tartiner ne se conserverait pas plus de 3 ou 4 jours au frigo. Si vous n’en avez pas il vaut mieux omettre cet ingrédient (sans oublier de diminuer la quantité de sucre !)

Répondre à Mélanie Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici