Gâteau fondant aux pommes : l’invisible

gateau fondant pommes 1024x682 Gâteau fondant aux pommes : linvisible

Ce gâteau est inspiré du célèbre « gâteau invisible » qui a pas mal tourné sur la blogosphère il y a quelque temps. On l’appelle invisible car la quantité de pommes est tellement importante par rapport à la quantité de pâte, que l’on ne la sent presque pas. A l’origine de cette idée : Eryn Folle Cuisine, mais j’ai déniché ce gâteau ultra-fruité et léger sur le très très chouette blog Cuisine Campagne. J’ai à peine modifié la recette pour la mettre à mon goût, mais la recette initiale était déjà parfaite. La voici !

bouton Gâteau fondant aux pommes : linvisible

Roulé à la pâte à tartiner ou à la confiture de fraises

roule confiture fraise nutella Roulé à la pâte à tartiner ou à la confiture de fraises

Je sais pas vous mais moi je trouve que les roulés ont un petit quelque chose de retour en enfance, un côté régressif qui m’a toujours plu. Quand j’étais petite, au goûter, je mangeais toujours des petits roulés à la framboise et j’adorais ça. Ceux-là même qu’on trouvait dans le commerce et que les filles de La Super Supérette ont repris avec leur version maison l’année dernière ! Ce week-end j’avais donc mon gros pot de pâte à tartiner maison façon Nutella sur les bras (ok un petit pot parce qu’en fait j’ai presque tout mangé à la cuillère…), et aussi un pot de confiture de fraises que j’avais préparé cet été. Je n’avais pas envie de quelque chose de compliqué, juste de croquer dans un gâteau bien régressif. C’est comme ça que sont nés ces deux roulés, je n’arrivais pas à me décider entre les deux garniture, alors bien entendu j’ai fait les deux…

bouton Roulé à la pâte à tartiner ou à la confiture de fraises

Pâte à tartiner maison chocolat-praliné façon Nutella®

pate a tartiner chocolat noisettes maison michalak 1024x682 Pâte à tartiner maison chocolat praliné façon Nutella®

Avec l’annonce de la pénurie de noisettes qui menaçait Nutella il y a encore quelques semaines, je me suis dit qu’il serait peut-être temps de faire mes provisions pour l’hiver. Une bonne raison pour arrêter le Nutella et passer à une pâte à tartiner plus saine et tout aussi savoureuse ! Des recettes de pâtes à tartiner, j’en ai déjà essayé plusieurs, des faciles, des plus compliquées, avec du chocolat noir, ou au lait, mais celle que je préfère c’est vraiment celle-ci. Elle est en grande partie inspirée de la recette de pâte à tartiner de Christophe Michalak et je trouve que le goût se rapproche vraiment du Nutella. Une fois que vous l’aurez goûtée je suis certaine que vous ne pourrez plus vous en passer. Pour la préparer j’ai préparé mon praliné maison selon la recette de Philippe Conticini , ma pâte de noisettes et j’y ai simplement ajouté du chocolat au lait et quelques autres ingrédients. Une recette un peu longue, pour une fois, mais qui vaut vraiment le coup d’être essayée et qui peut être préparée en 5 minutes si vous achetez votre praliné et purée de noisettes dans le commerce. Attention, avant de lire la suite, assurez-vous d’être assez fort pour résister à l’envie d’engloutir le pot…

bouton Pâte à tartiner maison chocolat praliné façon Nutella®

Chocolate Puddle cookies

chocolate puddle cookies pecan Chocolate Puddle cookies

Je crois que je suis amoureuse. Oui c’est évident, je suis amoureuse. D’un cookie. Parce qu’il faut le dire, ce cookie n’est pas comme les autres. Il n’a (réellement) que des bon côtés : il prend 5 minutes à préparer, il est chewy à souhait à l’intérieur et croustillant à l’extérieur, il renferme des noix de pécan sous une croûte chocolatée, et en plus il est tout léger car sans beurre et sans farine (donc sans gluten). A mi chemin entre la meringue, le brownie et le cookie, c’est vraiment une chouette découverte que j’aie faite sur le blog 101 Cookbooks (mais aussi sur Cakes in the City), l’autre jour. Je crois même que je peux affirmer que c’est ma nouvelle recette fétiche quand j’aurais des restes de blancs d’œufs (oui en plus il permet d’utiliser des restes). Dacquoises, financiers et autres recettes à base de blancs d’oeufs : Next ! Ce cookie les remplace tous haut la main.
Après cette déclaration d’amour je vous laisse découvrir la recette que j’ai dénichée sur ce site et qui mérite d’être divulguée au plus grand nombre.

bouton Chocolate Puddle cookies

Raviolis maison au potimarron, chèvre et noix de pécan

raviolis maison pate courge pecan Raviolis maison au potimarron, chèvre et noix de pécan

Faire ses pâtes maison, ce n’est vraiment pas compliqué et j’adore les faire moi-même lorsque j’ai du temps devant moi. Le goût n’a vraiment rien à voir avec les pâtes achetées dans le commerce. Les raviolis, par contre, c’était une première pour moi.
Rien de bien compliqué par rapport à des pâtes, on peut même les façonner sans machine, le plus long étant d’étaler la pâte. Pour gagner du temps faites-le à deux ! J’ai embauché mon homme pour la lourde tâche de passer la pâte au laminoir ;-) Il a trouvé ça si simple et si bon qu’il veut même recommencer l’expérience seul ! Pendant que je façonnais les raviolis, il assemblait les chûtes de pâte pour les repasser au laminoir. Bref, en une heure (j’avais préparé ma farce à l’avance), nous avions fini et le résultat était juste bluffant. Des raviolis tendres et fondants, avec une farce à la courge et aux noix de pécan à tomber. Ils étaient tellement bons que je n’ai même pas eu besoin de préparer de sauce pour les accompagner. Un peu de parmesan, une bonne huile d’olive bio que j’avais justement reçue de la marque Terra Delyssa et le tour est joué !

bouton Raviolis maison au potimarron, chèvre et noix de pécan

Tacos maison : galettes de maïs, guacamole et boeuf aux oignons

tacos maison Tacos maison : galettes de maïs, guacamole et boeuf aux oignons

L’automne est déjà bien entamé, mais l’envie de consommer des salades et autres plats d’été est toujours bien présente chez moi. Mes week-ends se passant généralement à la plage, je n’ai psychologiquement pas réussi à passer le cap de l’automne. Et chaque année c’est la même chose. Chaque année je fais durer l’été au maximum, mon cerveau refuse l’évidence. Je vais donc une fois de plus traîner en short, petites robes et tongs jusqu’à ce que cette bonne vieille angine annuelle ne vienne m’assener un coup traître et me ramène à la réalité.
En attendant l’angine j’ai eu envie de me mettre aux tacos. Des tacos colorés, sains et entièrement homemade : une vraie dose d’été dans mon assiette, aussi faciles à faire qu’à manger !
Je dois avouer que pour ce type de plats, je les fais rarement moi-même de A à Z, mais cette fois-ci j’ai eu envie de m’y mettre pour voir la différence.
Au programme : galettes de maïs maison, mélange guacamole vite fait-bien fait inspiré de la Guacamole salade de Chloé l’année dernière, et de fines tranches de carpaccio cuites avec des oignons caramélisés.
Verdict : super bon et régressif ! Bon il faut quand même que je vous dise que j’ai bien dû passer un kilo de farine de maïs avant d’arriver à trouver la bonne recette de galettes. Je ne voulais pas préparer de galettes types wraps, mais bien des tacos au bon goût de maïs. Le problème du maïs est qu’il rend la pâte très friable et impossible à manier. Ce n’est qu’après 5 essais que j’ai compris que sans ajout de farine de blé, ça ne fonctionnerait pas. Alors voici la recette, qui n’est peut-être pas la vraie, l’originale mais qui a le mérite de tenir en place et d’être très bonne !

bouton Tacos maison : galettes de maïs, guacamole et boeuf aux oignons

Succès au chocolat et au praliné

succes chocolat praline Succès au chocolat et au praliné

S’il y a bien un dessert de pâtisserie que j’adore et qui n’est pas trop compliqué à réaliser c’est le Succès au chocolat. Personnellement je l’aime au chocolat ET au praliné. Le plus long dans ce dessert est de réaliser les dacquoises, mais comme les dacquoises se congèlent parfaitement et que j’en fais dès qu’il me reste des blanc d’œufs, j’en ai toujours quelques unes à portée de main, et pour les jours de grosse envie de dessert chocolaté, couplé d’une grosse flemme (soit très souvent) c’est parfait. Ben oui, je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais ce que je préfère dans les desserts c’est les manger au plus vite, pas passer deux journées à les préparer :-) Donc je disais, pour ce classique de pâtisserie, il suffit d’alterner des couches de dacquoises et de ganache au chocolat. Et oui c’est tout ! Moi j’aime ajouter à tout ça un étage de plus avec une bonne couche de praliné, et ça tombait bien car j’en avais justement un petit pot que la marque Esprit Gourmand m’avait envoyé pour me la faire découvrir… L’association du praliné croustillant et du chocolat noir était à tomber.

bouton Succès au chocolat et au praliné

Petits moelleux surprise : coeur coulant au chocolat blanc, groseilles et meringue

petits moelleux chocolat groseilles royal chill Petits moelleux surprise : coeur coulant au chocolat blanc, groseilles et meringue

J’ai toujours eu un faible pour ces choses qui semblent en apparence banales, mais qui, une fois croquées renferment une surprise inattendue.
C’est parfois le cas pour les gens d’ailleurs, dans le bon sens, comme dans le mauvais. Vous savez ces personnes belles/intelligentes/drôles, qui vous attirent au premier abord et qui ne vous laissent qu’un goût amer de désillusion. Ou l’inverse heureusement, ces personnes qui renferment une botte secrète, sous des airs de monsieur-madame-tout-le-monde.
Moi j’appelle ça l’effet Kinder Surprise, et j’adore. Mais ce que j’aime encore plus c’est appliquer cet effet à mes desserts, comme ces petits moelleux. Ils paraissent tout simples, de banals moelleux au chocolat, mais en réalité, en leur coeur se cache un coeur coulant au chocolat blanc, des groseilles acidulées et des petits éclats de meringues. Le contraste des textures et des saveurs en font un de mes petits remontants préférés les jours où plus rien ne va.

bouton Petits moelleux surprise : coeur coulant au chocolat blanc, groseilles et meringue

Le vrai cheesecake new-yorkais & ses toppings

cheesecake new york 2 Le vrai cheesecake new yorkais & ses toppings

Le cheesecake est un de mes desserts préférés. J’ai eu la chance de goûter un vrai cheesecake à New York l’année dernière et depuis je suis complètement accro à leur recette originelle, alors lorsque j’ai trouvé la recette du vrai cheesecake dans le dernier Fou de Pâtisserie, qui reprenait lui même la recette de Marc Grossman (du livre New York les recettes culte), j’ai tout de suite eu envie d’essayer, et le moins que l’on puisse dire c’est que j’ai littéralement craqué. J’ai vraiment retrouvé la texture et le goût de celui que j’avais pu goûter aux Etats-Unis ! Et pour couronner le tout j’ai préparé plusieurs toppings qui s’accordent tout divinement bien avec de classique : une garniture au caramel au beurre salé, une au lemon curd, une autre au coulis de myrtille, et enfin une à la compotée de fraises. Je crois que je n’ai pas réussi à faire mon choix parmi toutes celle-là, c’est pour ça que j’ai eu envie de vous les présenter toutes les 4 ! Certains de ces toppings existent déjà sur le blog depuis un moment, c’est le moment de les redécouvrir et d’en découvrir de nouveaux

bouton Le vrai cheesecake new yorkais & ses toppings

Sablé breton, framboises & crème chocolat blanc-mascarpone

Tarte framboises sablé breton chocolat blanc mascarpone Sablé breton, framboises & crème chocolat blanc mascarpone

La semaine dernière j’avais présenté sur le blog la pâte à sablé breton de Christophe Adam en vous disant qu’elle pouvait très bien servir aussi de base pour une tarte. Voilà donc un exemple de ce qu’on peut faire avec. Cette tarte aux framboises est vraiment extrêmement simple et rapide à faire. J’ai eu envie d’associer mes ingrédients préférés : une pâte épaisse et croustillante, des framboises et une crème fondante à base de chocolat blanc et de mascarpone. Et c’est tout : pas de cuisson particulière, 4 ingrédients et le tour est joué ! C’était divin. Du coup vous comprendrez pourquoi c’est devenu ma tarte préférée du moment…

bouton Sablé breton, framboises & crème chocolat blanc mascarpone